Actualités

Lyon hockey club lyon dijon

Les Lions prennent le quart

Date : 02/04/2022

Rencontre : LHC / Dijon

Score final : 3-1

(1-0) / (0-1) / (2-0)

Les Lions avaient bien fait les choses lors du match aller en l’emportant 5 à 0 en terre bourguignonne. Il ne fallait pas en faire moins pour espérer se qualifier ce samedi soir aux dépens de Ducs qui n’avaient plus rien à perdre. Les Lions ont sans doute acquis assez d’expérience cette saison pour ne pas tomber dans le piège, mais prudence tout de même, car il s’agit des phases éliminatoires. Quel que soit le score, la victoire est obligatoire.

Les Lions font le jeu

Après quelques minutes pour se mettre en jambes, les Lions prennent déjà les Ducs de vitesse. Franzino intercepte le palet au milieu du terrain et chauffe les gants du gardien dijonnais. Puis, on croit à l’ouverture du score lorsque Baravaglio s’échappe seul vers le but, mais Marcinek remporte brillamment le face-à-face ! Ginier et Franzino tentent également leur chance, mais le dernier rempart des Ducs repousse. Pour un excès d’engagement, Estienne est envoyé deux minutes au cachot, mais les Lions tuent la pénalité sereinement devant des visiteurs qui éprouvent les pires difficultés à mettre en place leurs attaques. De nouveau à cinq contre cinq, les Lions repartent à l’attaque, mais manquent de tranchant. Quelques lancers sont envoyés sur la cage dijonnaise, mais Marcinek repousse et maintient son équipe en vie. De l’autre côté du terrain, Sidney David-Thivent a très peu de travail, mais reste vigilant sur les rares incursions adverses. Alors qu’on se dirige calmement vers la fin du tiers, les Lions vont logiquement faire la différence. À 13 secondes de la sirène, le capitaine Frédéric Figon-Gage est au rebond d’un tir de Franzino pour pousser le palet dans la cage de Marcinek (1-0, 19’48 »). La première période s’achève alors sur ce court avantage obtenu tardivement par les Lions, devant des Ducs qui offrent une faible opposition.

Des occasions gâchées

Les Ducs accélèrent dès le début du tiers pour tenter de recoller au score, largement en leur défaveur sur l’ensemble des deux matches. Mais les Lions restent les plus dangereux. Maxence Dopeux notamment, s’offre par deux fois un face-à-face avec le gardien adverse, mais celui-ci s’interpose. Les locaux passent leur temps dans le camp des Ducs et multiplient les lancers. Portier et Szelig envoient chacun un missile, mais le gardien est toujours présent. Bien que supérieurs à leurs adversaires dans tous les domaines, et alors qu’ils font le siège du but dijonnais, les Lions se précipitent et gaspillent beaucoup de munitions. Par à-coups, les Ducs essaient de sortir de leur camp et, malgré toujours de grandes difficultés à construire leurs offensives, parviennent à mettre le gardien lyonnais en danger. Ils vont alors enfin concrétiser une occasion et, malheureusement, ce sont les Lions qui vont remettre leur adversaire dans le match par une pénalité. Alors en supériorité numérique, et sur l’une des rares actions construites des Dijonnais, Bais tire de la ligne bleue et trompe David-Thivent, masqué (1-1, 38’51 »). Les deux équipes rentrent aux vestiaires à égalité, et cela paraît incroyable tant les Lions ont dominé le deuxième acte. Mais ils ont beaucoup trop gâché devant le but et ont permis aux Dijonnais de continuer à espérer grâce à ce but.

Une domination concrétisée

L’intensité monte d’un cran en ce début de troisième période. Ça joue vite des deux côtés de la glace et les deux équipes cherchent à faire mal à l’autre. Il s’en faut de peu pour que Dijon prenne l’avantage, mais le dernier rempart lyonnais se couche sur le palet. Pour les Lions, Kuhla ou encore Petrozzi tentent des lancers, mais ça manque encore de précision pour espérer tromper la vigilance de Marcinek. Mais à force de pousser, les locaux vont enfin être récompensés. En supériorité numérique, Martin Kuhla, derrière la cage, sert Léo Filippi dans l’enclave. Ce dernier ne se pose pas de questions, et fusille le gardien adverse pour redonner l’avantage aux Lyonnais (2-1, 45’54 »). À dix minutes de la fin du match, les Ducs ont pris un coup sur la tête et vont encaisser un nouveau but par Frédéric Figon-Gage, son deuxième de la soirée, qui est à la conclusion d’un joli mouvement initié par Martin Kuhla (3-1, 50’24 »). Les Lions ont creusé un écart définitif et gèrent la fin de match.

Les Lions éliminent les Ducs de Dijon et se qualifient pour les quarts de finale après deux prestations sérieuses ! Les Dijonnais n’ont jamais donné l’impression de pouvoir lutter avec les Lyonnais qui restent invaincus cette saison et confirment leur statut de favoris à la montée. Il est maintenant temps de se projeter sur une nouvelle bataille qui s’annonce très compliquée face à Anglet 2, équipe réserve de Magnus, pour pouvoir rêver du carré final.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin