Actualités

Dsc 0030 dxo (0 00 00 00)

Des Lions renversants

Date : 08/10/2022
Rencontre : LHC / Briançon II
Score final : 7-6
(2-1) / (1-3) / (4-2)


Une semaine après une élimination, avec les honneurs, de la Coupe de France, nos Lions étaient de
retour à Charlemagne pour le coup d’envoi du championnat de D3 2022-2023. Face à eux, une
réserve de Magnus, les Diables Rouges de Briançon, toujours difficile à manœuvrer ; les Lions ont pu
en faire l’expérience l’année dernière puisque leur seule défaite était déjà contre une réserve de
Magnus, celle d’Anglet. Pas d’autres alternatives que la victoire ce soir pour les Gones afin de
commencer cette nouvelle saison de la meilleure des façons.
Un match qui tarde à démarrer
Les premières minutes sont relativement calmes, le palet transite d’un côté à l’autre sans danger.
Premier frisson chez les Diables Rouges au moment où Portier dévie une passe de Kuhla juste devant
le gardien, mais celui-ci a un bon réflexe. Dans la foulée, alors que Briançon est en supériorité
numérique, Chapelier et Colomban créent le danger devant la cage lyonnaise et Clément Ginier doit
plusieurs fois s’interposer. Les deux équipes peinent néanmoins à mettre du rythme et les fautes
techniques sont nombreuses. Finalement, sur un de leurs premiers temps forts, les Lions vont
prendre l’avantage. Après deux occasions chaudes sur la cage des Diables Rouges, Estienne récupère
le palet dans l’enclave et envoie un lancer rasant dans la cage de Faure Brac qui ne peut rien (1-0,
11’38 »). Les Lions continuent de pousser et, alors qu’ils sont en supériorité numérique, Portier, au
rebond après un tir de Kuhla repoussé par le gardien, envoie la rondelle dans la cage (2-0, 14’21 »).
Les Lions ont fait le break en 3 minutes, mais la prestation reste laborieuse et les pénalités
s’enchaînent. Sur l’une d’elles, Briançon va réduire l’écart par Casini (2-1, 17’07 »). Les Gones
subissent jusqu’à la fin de la période et sur une énième infériorité numérique, ils sont tout proches
de se faire rejoindre au tableau d’affichage, mais Clément Ginier sauve son équipe. À la sirène, les
Lions sont devant d’une courte tête, mais les visiteurs ont retrouvé de la confiance et rien n’est joué.


Les Lions indisciplinés


Toujours en infériorité numérique, les Lions souffrent en début de deuxième période, mais arrivent à
tuer la pénalité sans encaisser de buts. Encore mieux, en toute fin de pénalité, Kubovcik intercepte le
palet en zone neutre et file seul vers la cage gardée par Faure Brac qu’il trompe dans le plus grand
des calmes (3-1, 22’37 »). Ce but a redonné un peu d’élan aux Lions qui, s’ils ne sont pas brillants, se
battent sur tous les palets et mettent plus de rythme pour essayer de déséquilibrer la défense
adverse. Malheureusement, les pénalités continuent de pleuvoir du côté lyonnais, et les visiteurs en
profitent pour scorer à nouveau par Colomban qui conclut une longue phase de possession des
Diables Rouges (2-3, 27’47 »). Le momentum a changé de camp, ce sont les visiteurs qui sont
maintenant les plus dangereux et Ginier est très sollicité. Un peu trop peut-être, puisque sur une
nouvelle supériorité numérique, les Haut-Alpins recollent par l’intermédiaire de Colomban (3-3,
33’50 »). Tout est à refaire pour les Lions qui paient leur indiscipline. Et comme si cela ne suffisait pas,
ils jouent de malchance. Sur un long palet dégagé par la défense briançonnaise, Ginier trébuche et

laisse passer le palet ainsi que Michelon. Ce dernier ne manque pas l’occasion de mettre son équipe
devant (3-4, 37’52 »). La fin de la période est hachée et les Lions sont en difficulté.


Un enchaînement de chassés-croisés !


Les Lions occupent le camp des visiteurs dès le début de la troisième période. Et leur pression va
rapidement être récompensée. Après une mise au jeu en zone offensive remportée par les locaux,
Dopeux se retourne et envoie le palet vers la cage de Faure Brac qui, masqué, ne peut pas intervenir
(4-4, 41’15 »). À partir de là, les Lions se font de plus en plus menaçants et après plusieurs tentatives
sorties par le gardien, ils vont reprendre l’avantage. Franzino reçoit un palet en pleine course alors
qu’il fonce en zone offensive. Sans opposition et légèrement excentré, il adresse un lancer puissant
dans la lucarne de Faure Brac, battu (5-4, 45’49 »). Les contacts commencent à être plus durs et les
esprits s’échauffent un peu. Le temps passe et les Lions sont toujours les plus dangereux, mais
manquent de justesse et ne parviennent pas à faire le break. Et puisqu’ils sont toujours aussi
indisciplinés, ils offrent des munitions aux Diables Rouges qui n’en demandaient pas tant. Ginier
sauve une première fois son équipe brillamment, mais sur une nouvelle tentative, Penet trouve
l’ouverture (5-5, 52’05 »). Les locaux sont de nouveau dans un temps faible et subissent à leur tour la
pression des visiteurs. C’est ainsi que Colomban profite de leur fébrilité pour redonner l’avantage aux
siens de près, après un arrêt de Ginier (5-6, 54’45 »). Pas le temps de cogiter pour les Lions qui vont
bénéficier d’une supériorité numérique dans la foulée, suite à une pénalité de 5 minutes infligée aux
Diables Rouges. Sur la mise au jeu, Kuhla hérite du palet dans sa position favorite et ne s’embarrasse
pas. Il met tout ce qu’il a dans un lancer surpuissant qui finit au fond des filets de Faure Brac (6-6,
55’56 »). Toujours à 5 contre 4, les Lions poussent et veulent faire la différence avant la prolongation.
C’est chose faite lorsque Estienne se faufile à travers la défense adverse avant de tirer en force dans
la cage de Faure Brac  (7-6, 59’04 ») ! Un dernier frisson parcourt la patinoire Charlemagne au
moment où les visiteurs font sortir leur gardien pour tenter d’égaliser dans les dernières secondes,
mais les Lions tiendront leur avantage jusqu’à la sirène finale !


Les Lions s’imposent au finish dans ce premier match de championnat face à une vaillante équipe de
Briançon et commencent bien la saison. Tout n’a pas été parfait, notamment en ce qui concerne la
discipline, mais l’essentiel est acquis et les Lions ont maintenant deux semaines pour travailler avant
de se déplacer à Villard-de-Lans afin d’y défier les Ours lors de la deuxième journée.

Ecrit par Vincent Grepinet

Photo: Rayane

Dernières actus