Actualités

Dsc 0111 dxo (0 00 00 00)

De la déception, mais beaucoup d’espoir


C’est le début d’une nouvelle aventure pour les Lions ! Le championnat de D3 2022-2023 ne
commence que le week-end prochain, mais la Coupe de France se présente déjà à Charlemagne. Un
gros défi attend les Lions qui vont se mesurer à l’équipe de Chambéry, pensionnaire de D1 et valeur
sûre de son championnat depuis quelques années. Sèchement battus par Roanne (D2) au même
stade de la compétition la saison passée, les joueurs de Damien Raux vont pouvoir mesurer le
chemin parcouru depuis mais surtout engranger de l’expérience.


Les Lions dominés


Et le match commence très bien pour les Lions puisqu’ils ouvrent le score après seulement
32 secondes de jeu ! Kubovcik est lancé sur la gauche, il envoie le palet dans l’axe, un défenseur
chambérien manque son intervention et Kulha en profite pour ouvrir le score du revers (1-0, 0’32 »).
Les Éléphants n’ont pas vraiment le temps de cogiter puisqu’ils égalisent dans les secondes qui
suivent l’engagement. Delmas est lancé plein axe et trompe Clément Ginier en force (1-1, 1’00 »).
Revigorés par l’égalisation, les visiteurs commencent leur siège du but lyonnais. Labbé part au but
mais Ginier remporte le face-à-face. Les Lions sont acculés et Djigaouri tire de la bleue, Ginier bloque
encore. Après 10 minutes, les débats se rééquilibrent quelque peu et les Lions parviennent à se créer
de rares situations dans le camp des visiteurs sans toutefois sans inquiéter Kogovsek. De l’autre côté,
Clément Ginier est en état de grâce. Le gardien lyonnais enchaîne les parades devant, Labbé puis
Bachelet de manière assez spectaculaire ! Les Lions arrivent de temps en temps à sortir proprement
et Kuhla est tout près d’inscrire un nouveau but presque identique au premier mais le gardien a tout
vu. À deux minutes de la fin du 1er tiers, les Éléphants prennent l’avantage plutôt logiquement sur un
but de Reynaud (1-2, 17’44 »). Puis, suite à un palet gratté par les Lions, Ginier pense marquer à bout
portant mais le gardien chambérien revient en catastrophe pour sauver son équipe ! Dans la foulée,
Clément Ginier poursuit sa démonstration par deux fois devant Reynaud. La sirène retentit et les
Lions rentrent au vestiaire menés d’un but. Les Chambériens ont été au-dessus mais les Lions ont
montré qu’ils pouvaient les mettre en danger, notamment en fin de période.


La montée en puissance


Dès le début du tiers, les Lions sont entreprenants et veulent revenir au score. Franzino tergiverse un
peu et manque son face-à-face avec le gardien chambérien. Les locaux se créent plusieurs
opportunités mais n’arrivent pas à conclure, et comme souvent dans ces situations, ils sont se faire
punir par les visiteurs qui font le break par l’intermédiaire de Raveaud (1-3, 22’58 »). Guennelon et
Kysilka tentent leur chance mais le gardien repousse à chaque fois. Les Lions sont en difficulté, mais
posent malgré tout des problèmes à leur adversaire et Kogovsek est bien plus sollicité qu’en
première période. Cela va finir par payer lorsque Szelig réussit un magnifique retour défensif sur un
attaquant chambérien qui allait se présenter seul devant Ginier. Sur le contre, Kysilka trouve
Gaillochet sur la gauche qui trouve la lucarne du gardien chambérien (2-3, 30’32 ») ! La patinoire
Charlemagne retrouve de la voix et les Lions poussent ! Malheureusement, les Lions profitent encore

d’une erreur lyonnaise pour aggraver le score. Sur un nouveau palet mal ressorti par les locaux ,
Reynaud marque de loin (2-4, 32’40 »). Loin d’être abattus, les Lions jouent sans complexe, et
Martin Kuhla envoie une première frappe puissante que le gardien bloque de la mitaine ! Qu’à cela
ne tienne, l’attaquant lyonnais va être récompensé une minute plus tard. Tout juste en supériorité
numérique, les Lions remportent la mise au jeu puis Franzino trouve Kuhla dans l’axe qui envoie un
missile dans la cage de Kogovsek (3-4, 34’55 ») ! Le public est conquis par cette équipe qui s’est
complètement lâchée en deuxième période. Plus rien ne sera marqué avant la pause et les Lions sont
toujours menés d’un but par des visiteurs qui commencent à se poser des questions.


La maîtrise lyonnaise


Le troisième tiers démarre fort et le palet va d’un but à l’autre. Les Lions bénéficient de deux minutes
de supériorité numérique mais ne parviennent pas à en profiter. Kogovsek sort le grand jeu par deux
fois devant les attaquants lyonnais. Puis c’est au tour des Chambériens de se trouver en avantage
numérique, mais les Gones tuent la pénalité sereinement. En plus de bien attaquer, les Lyonnais
défendent de mieux en mieux et peuvent compter sur un Ginier toujours aussi inspiré dans les cages.
À deux minutes du terme, ce dernier écœure Lesage avec beaucoup de classe et permet aux Lions
d’espérer encore une égalisation. Mais malgré vingt dernières secondes jouées à 6 contre 5, ils ne
reviendront pas et Chambéry s’impose d’un but.
Les Lyonnais ont livré une belle bataille et ne sont pas passés loin d’accrocher la prolongation face à
une équipe de Chambéry qui a d’abord montré sa supériorité avant de petit à petit se laisser dominer
par des Lions qui sont montés en puissance tout au long du match. C’est déjà la fin de la Coupe de
France pour les Lions mais le public sera reparti de la patinoire Charlemagne avec beaucoup d’espoir
quant à la saison qui débute la semaine prochaine, encore à domicile, face à Briançon.

PHOTOS : Rayane

Ecrit par Vincent Grepinet

Dernières actus