Actualités

Photos 01

LES LIONS ENCHAINENT !

Date : 19/11/2022
Rencontre : LHC / Nice II
Lieu : Patinoire Charlemagne
Score final : 8-1
(2-0) / (3-0) / (3-1)

Alors qu’ils comptent déjà trois victoires en trois déplacements, les Lions espéraient bien égaler ce
chiffre à domicile. Mission périlleuse pour les Gones puisqu’ils recevaient la réserve de Nice, dont
l’équipe fanion évolue en Ligue Magnus.

Des Lions lents au démarrage


Le match commence sur un petit rythme, Mouret fait passer un premier frisson dans la patinoire,
mais le gardien des Aigles récupère le palet in extremis. Les Lions sont indisciplinés, avec trois
pénalités subies en à peine cinq minutes, mais résistent, même à 3 contre 5, à un adversaire qui
peine à se montrer dangereux. Et lorsque les visiteurs s’approchent un peu trop près de la cage
lyonnaise, ils trouvent Clément Ginier sur leur route. Les Gones accélèrent et Kubovcik élimine
trois niçois avant de se présenter seul face au gardien, malheureusement il manque sa feinte et les
visiteurs s’en sortent. Sur une contre-attaque magnifiquement menée, Kuhla sert Estienne plein axe
qui n’a plus qu’à envoyer la rondelle dans la cage, mais le gardien sort un arrêt du bout du monde !
C’est dommage pour les Lions, car tout était beau dans cette action. Ces derniers dominent de plus
en plus et quelques instants après, Kubovcik se retrouve à nouveau en bonne position, mais Fulconis
est encore présent ! Heureusement pour les Gones, leur volonté va être récompensée. Kuhla,
comme à son habitude, envoie un missile dans la cage de Fulconis qui ne peut rien cette fois-ci
(13’05 », 1-0). Dans la foulée, Kubovcik trouve Kuhla, mais le gardien est encore à la parade. Qu’à cela
ne tienne, l’attaquant lyonnais ne baisse pas les bras et réalise le doublé, encore une fois après un tir
puissant à mi-distance (15’28 », 2-0). Les Lions terminent fort la période et rentrent au vestiaire avec
2 buts d’avance.

Un écart irrattrapable


En deuxième période, les Niçois sont tout de suite dangereux, mais Ginier bloque un tir de Bienaimé
de la mitaine alors que ce dernier se présentait seul devant lui. Comme en première période, le
rythme n’est pas très soutenu et les approximations techniques sont nombreuses. Les Lions sont un
peu endormis et encore indisciplinés. La première situation lyonnaise est pour Kubovcik qui bute
encore une fois sur le gardien. De l’autre côté, les visiteurs essaient de lutter, mais semblent trop
limités pour pouvoir vraiment mettre la pression sur la cage de Ginier. En supériorité numérique,
Estienne puis Kuhla tentent leur chance pour à tour, mais le gardien puis Borel, le défenseur niçois,
se jettent pour sauver leur équipe ! Toujours en supériorité numérique, Kuhla envoie le palet devant
la cage, et Baravaglio dévie astucieusement le palet dans la cage (34’48 », 3-0). Les Lions ont su

accélérer quand il le fallait pour prendre le large. Et ce n’est pas terminé puisque dans les secondes
qui suivent, Kubovcik est récompensé de sa belle activité par un but tout en finesse après une passe
d’Estienne (37’23 », 4-0). Puis, à moins d’une minute de la fin de la 2e période, Lamothe alourdit le
score par un but qu’il s’est créé tout seul, sur la gauche du gardien (39’07 », 5-0). À la sirène, les Lions
sont en roue libre et ont pris un avantage décisif.

Les Lions terminent le travail


En troisième période, les visiteurs changent de gardien pour tenter d’arrêter l’hémorragie. Les Aigles
sont un peu plus tranchants et Bienaimé, en bonne position, bute sur Ginier. Un beau jeu collectif
lyonnais éteint malheureusement cette timide réaction adverse, Franzino concluant un mouvement
initié par Kuhla et relayé par Kubovcik (43’48 », 6-0). Les Aigles continuent néanmoins à aller de
l’avant et vont être récompensés en supériorité numérique, par Banas, qui frappe entre les jambes
de Ginier, privé d’un blanchissage (45’43 », 6-1). Mais sur le coup d’envoi, les Gones reprennent 6 buts
d’avance, à nouveau grâce à Franzino sur un exploit individuel (46’19 »,7-1). Les visiteurs subissent
beaucoup, mais essaient encore, par épisodes, de mettre la pression sur la cage lyonnaise,
notamment par Chignard et Kuzkin, chaque fois mis en échec par Ginier. La fin de match s’équilibre
un peu avec, d’un côté, des Niçois qui cherchent encore à réduire l’écart et de l’autre, des Lions qui
se contentent de gérer. Néanmoins, sur une ultime poussée, Kuhla s’offre un nouveau but après un
service de Franzino (57’20 », 8-1). Le public, venu en nombre, apprécie le spectacle et accompagne les
Gones jusqu’à la sirène finale.

Les Lions continuent leur cavalier seul en tête du classement du groupe D. Avec six victoires en six
matches, ils ont déjà un avantage confortable sur leurs poursuivants et peuvent voir la suite
sereinement. Les Lions enchaineront à nouveau deux déplacements consécutifs avant de revenir à
Charlemagne le 17 décembre prochain avec la réception de Toulon.

Ecrit par Vincent Grepinet

Dernières actus