Actualités

Lhc dammarie (456)

Et de 6 pour le Lyon Hockey Club !

13/11/2021

LHC / Dammarie-les-Lys – Patinoire Charlemagne

Score final : 4-2 (2-2 / 1-0 / 1-0)

Deuxième match consécutif à domicile pour les Lions qui comptent bien conserver leur invincibilité dans ce championnat de D3. Ce samedi, ce sont les Caribous de Dammarie-les-Lys qui rendent visite au LHC sur le glaçon de Charlemagne. La semaine passée, les Franciliens ont longtemps accroché Dijon avant de finalement s’incliner en fin de match. Autrement dit, ils ne sont pas venus à Lyon pour faire de la figuration. Pour les Lions, une seule issue est envisagée : la victoire !

Les Lions surpris

Les Lyonnais sont les premiers à se montrer dangereux, mais Loua, Franzino et Petrozzi vendangent alors qu’ils sont en bonne position pour ouvrir le score. Dommage, car les Caribous vont concrétiser sur leur première situation par Guyot après un cafouillage devant la cage de Sidney David-Thivent (0-1, 5’42 »). Dans la foulée, les visiteurs se procurent une énorme occasion par Guyot qui gratte le palet aux défenseurs des Lions et s’en va défier le portier lyonnais, mais celui-ci s’interpose brillamment. Les Lions sont bousculés et manquent d’agressivité. Et lorsqu’ils ajoutent un peu de physique, ils sont pénalisés par maladresse. Les Caribous n’en demandent pas tant et doublent la mise par Lebrun en supériorité numérique (0-2, 8’40 »). Heureusement, les Lions ont de la ressource et Petrozzi est tout près de réduire l’écart, mais le gardien a le dernier mot. Qu’à cela ne tienne, c’est finalement Kubovcik qui va marquer de près après une bonne perforation de Kulha (1-2, 11’08 »). Et trente secondes plus tard, Kulha lui-même égalise sur un excellent service de Franzino (2-2, 11’40 »). Tout est à refaire pour les Caribous ! Le momentum est du côté des Lions qui insistent, devant des visiteurs qui multiplient maintenant les séjours en prison, mais Dopeux et Figon-Gage manquent de précision sur leurs lancés. Les Lions ne marqueront pas de but supplémentaire dans ce premier tiers et ont finalement limité la casse après un début de match laborieux.

Grande domination et manque de réussite

Les Lions commencent la deuxième période en supériorité numérique et se procurent trois grosses occasions, mais le gardien visiteur est héroïque devant les attaquants lyonnais ! Les locaux semblent néanmoins avoir pris la mesure de leur adversaire et vont finalement prendre l’avantage par Kubovcik. Bien lancé sur la gauche de la zone adverse par Portier, il avance dans l’enclave jusqu’à placer la rondelle entre les jambes du gardien des Caribous (3-2, 24’44 »). Les Lyonnais sont à l’aise et jouent très proprement. Ils récupèrent beaucoup de palets très haut et coupent systématiquement toute initiative des visiteurs. Dans ses cages, Sidney David-Thivent est tout aussi serein devant les attaquants franciliens. Les locaux insistent, mais Franzino, Figon-Gage et Baravaglio gâchent à nouveau trois situations nettes devant le but adverse alors qu’ils étaient seuls pour creuser l’écart. Les Lions dominent outrageusement ce deuxième tiers, mais manquent de précision. À quelques secondes de la fin du tiers, alors que les Lyonnais subissent une double infériorité numérique, Barbier fait passer un frisson dans la patinoire, mais Bonello, qui a remplacé David-Thivent, repousse et les deux équipes rentrent au vestiaire.

Une fin de match indécise

Le troisième tiers part sur les mêmes bases que le précédent avec des Lions qui font le siège du but adverse sans réussite dans un premier temps. La faute au gardien des Caribous qui réalise un très gros match jusqu’à présent. Le temps passe et le rythme redescend ; les Lyonnais sont pénalisés et les visiteurs parviennent régulièrement à porter le danger sur la cage de Bonello. Maxence Dopeux trouve encore le gardien sur sa route et les Lyonnais commencent à regretter leurs occasions manquées. À 3 minutes de la fin, les Lions sont pénalisés et offrent un powerplay aux visiteurs qui passent tout près d’égaliser, mais le gardien, la défense et la barre transversale des Gones disent non ! Il devient évident que le sort a choisi son camp puisqu’à la fin de la pénalité, les Lions vont enfin creuser un avantage décisif par Kuhla qui reprend un lancer de Kubovcik dévié (4-2, 59’40 »).

La sirène retentit et les centaines de spectateurs présents à Charlemagne peuvent pousser un ouf de soulagement après un match qui aura été indécis jusqu’au bout ! Mais l’essentiel est là, les Lions s’imposent pour la 6e fois consécutive et continuent leur cavalier seul en tête de la poule C. La semaine prochaine, les Gones seront exempts et reviendront à Charlemagne le 27 novembre prochain pour affronter Châlons-en-Champagne dans ce qui sera le dernier match de la phase aller.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin